Recherche d’emploi : comment trouver les postes disponibles

Ou trouver des offres d'emploi

Lorsqu’on cherche un emploi, on se pose souvent la question de la bonne méthode à utiliser. On parle de candidatures spontanées, de réseau, de marché caché, de réponse à offres d’emploi, de chasseur de tête ou de cabinet de recrutement. Je suis souvent questionnée pour savoir ce qui marche le mieux. Et la réponse est qu’il n’y a pas de bonne réponse !

Toutes les approches sont bonnes, et on peut difficilement dire que statistiquement une méthode fonctionne mieux que l’autre. Ce qui est essentiel est d’avoir une approche soutenue, de travailler tous les différents leviers.

Je vous présente ici les différents biais par lesquels vous pouvez trouver des listes d’emploi.

Les annonces d’emploi

Répondre à une annonce, c’est répondre à un besoin exprimé. C’est, dans une certaine mesure, l’approche qui permet de faire la réponse la plus adaptée. On a accès au descriptif du poste, on a la liste des prérequis, et il est donc possible d’apporter une réponse ajustée aux attentes du recruteur.

Il existe différents types de supports :

  • Des sites d’état comme l’APEC ou pole emploi
  • Des sites généralistes connus comme monster, linkedin ou  indeed par exemple. Certains sites sont des agrégateurs c’est-à-dire qu’ils récupèrent des annonces sur différents sites, au delà des annonces postées en direct sur le site.

C’est le cas de Jooble, qui permet une recherche large, avec des alertes et des notifications en fonction des critères précisés. Les employeurs peuvent y déposer des annonces en direct. Cela a donc le bénéfice de présenter certaines annonces que vous trouverez peut être uniquement sur ce site.

Jobeka est aussi un agrégateur, qui présente de nombreuses offres. Il vous permet de télécharger votre cv, de programmer des alertes et vous offre des conseils à travers un blog dédié à l’emploi mais aussi des informations sur les entreprises. Par exemple, il y a une rubrique « Meilleures Entreprises », avec les liens direct vers ces entreprises et l’ensemble de leurs annonces.

Jobsora est présent dans de nombreux pays et permet, à travers des partenariats avec les entreprises, de capter des offres directs d’employeurs et des offres publiées sur d’autres sites. L’interface est simple et évolue en fonction des remarques utilisateurs.

  • Des sites spécialisés comme Welcome to the jungle, plutôt orienté marketing ou webengineering qui est dédié aux poste d’ingénieurs et techniques. Il existe aussi des sites dédiés à la fonction publique ou à l’économie solidaire, ou encore  à l’emploi des cadres comme Cadremploi.
  • Glassdoor propose quant à lui des annonces plutôt pour le management avec des avis sur les employeurs.

Cette liste n’est pas exhaustive, et il est important, malgré les alertes programmées, de consulter régulièrement un ensemble de sites afin de ratisser assez large.

Il n’existe pas, à ce jour, un site qui irait, en plus, capter les annonces sur les sites carrières des entreprises. Cependant, si en lisant une annonce, le contenu ne vous convient pas exactement mais que l’entreprise vous intéresse, vous pouvez aller directement sur le site de l’entreprise dans la rubrique carrière ou sur la page employeur de Linkedin pour y lire les autres annonces disponibles.

Le réseau

Pour chercher un emploi à travers son réseau, il faut avoir travaillé son pitch et être en mesure de décrire à ses interlocuteurs son besoin précis. En effet, il ne s’agit pas de faire le tour des amis en leur disant juste qu’on cherche un emploi. Cela n’est pas suffisant. Il faut savoir expliquer précisément ce que l’on cherche afin que l’interlocuteur puisse comprendre et en parler autour de lui. Il faut aussi travailler son approche et ne pas mettre son interlocuteur mal à l’aise en insistant trop.

Le marché caché

Ce sont les offres qui ne sont pas encore publiées. Cela peut être un poste à pourvoir en interne avant la publication, c’est aussi une opportunité ou un poste qui ne serait pas encore créé mais mais pour lequel le recruteur est motivé par votre profil et se dit que c’est l’occasion. Cela passe souvent par réseau, mais il est difficile d’identifier ces offres. C’est le marché que l’on adresse plutôt à travers ses relations , ses anciens collègues, fournisseurs ou clients.

Les candidatures spontanées

C’est un bon outil assez souvent sous-utilisé. C’est une action chronophage car elle nécessite de se rendre sur le site des entreprises visées, et de faire passer son cv ou contacter le recruteur. Comme, par définition, ce n’est pas une réponse à annonce, cela demande de chercher chaque entreprise individuellement. Cela peut être très efficace dans le cas où l’expérience du demandeur est particulièrement rare dans une technologie ou une connaissance spécifique.

On peut candidater par l’envoi du cv sur une adresse dédiée du site entreprise, ou pour certains postes en faisant du porte à porte. Un employeur est sensible à une personne qui se déplacerait pour lui apporter son cv, et le lien qui se crée est un atout pour être sélectionné. C’est valable pour des postes de junior, d’assistanat, de travail technique ou même de commercial car cela démontre la motivation et la capacité à faire de la prospection terrain.

Les chasseurs de tête ou cabinets de recrutement

Ce sont des intermédiaires du recrutement. Ils sont mandatés par une entreprise pour présélectionner des candidats. Ils vont donc prendre plus de temps avec les candidats, car n’oubliez pas qu’ils sont rémunérés pour proposer un bon profil.

Il ne s’agit pas qu’il passe à coté de vous, si votre timidité vous empêche d’être au top. Ils prendront le temps de voir si vous avez les compétences attendues pour leurs clients. Ils vous aideront donc à mettre vos atouts en avant, en présentant un résumé de vos qualités.

Si vous êtes contacté par un cabinet, pensez à bien vous présenter parce que si vous ne faites pas l’affaire pour un poste donné, votre interlocuteur aura peut-être une autre opportunité pour vous.

Un cabinet va vous contacter à travers différents biais : les cvthèques (bases de données de cv), il est donc important d’y déposer un cv à jour et d’actualiser régulièrement votre statut, mais aussi à travers votre profil linkedin. Un conseil, gardez une liste de l’ensemble des sites où vous avez déposé votre cv pour penser à bien mettre tous les sites à jour à chaque modification mais aussi pour indiquer à votre interlocuteur si vous êtes toujours en recherche active.

Et après avoir candidaté ?

Il faut faire un suivi, relancer les entreprises si besoin. Le vecteur temps du recruteur n’est pas le même que celui du candidat. Ce n’est pas une raison pour penser que le recruteur vous a oublié ou écarté.

Faire une relance diplomatique est toujours important. J’accompagnais il y a quelques années un candidat, qui avait candidaté en envoyant un cv papier, à l’époque il n’y avait pas internet (j’avoue que c’était il y a un certain nombre d’années). Je lui conseille de relancer. Il était un peu dépité, car il avait vraiment besoin de ce poste. Il appelle donc l’entreprise et à son grand plaisir, le recruteur lui annonce qu’il tombe bien car on lui a volé sa mallette qui contenait les cv et donc qu’étant donné qu’il était le seul à avoir relancé, il avait le job ! c

Rechercher un emploi demande une démarche organisée et exhaustive. Vous faire aider par un coach en emploi vous permet de garder le cap, pour ne pas vous perdre au milieu de toutes vos démarches.

En savoir plus sur l'auteur de l'article


Carine Curtet
Conseil RH • Conseil en recrutement • Coaching Emploi / Carrière • Outplacement

Diplômée du MBA de Mc Gill University au Canada, j’accompagne des entreprises dans le domaine des Ressources Humaines depuis plus de 20 ans. Coach pour votre vie professionnelle ou coach pour votre vie personnelle, je vous aide à trouver les solutions qui vous conviennent.