Un exemple concret de bilan de compétences

Développement de carrière

Cette démarche peut être menée à différentes étapes de votre carrière. Dans cet exemple, Monsieur Mauro, technico-commercial de 54 ans, est en poste depuis une quinzaine d’années dans la même entreprise. Afin d’assurer sa fin de carrière et maintenir son épanouissement professionnel, il souhaiterait faire un bilan de compétences et connaître les possibilités qui pourraient s’offrir à lui.

La phase préliminaire pour démarrer le projet sur des bases solides

La phase préliminaire est indispensable au bon déroulement du bilan de compétences. Elle donne ainsi une base solide sur laquelle construire la suite du programme. Elle permet de faire le point de manière précise et concrète sur les attentes de la personne passant le test et de confirmer son engagement dans la démarche.

Dans notre exemple, Monsieur Mauro voudrait se former au management commercial. Son projet : évoluer au sein de son entreprise ou d’une autre, ou encore suivre une formation dans l’optique de trouver un poste plus autonome, voire de se lancer à son compte. Dans les deux cas de figure, il souhaite aller vers une fonction qu’il garderait jusqu’à la retraite.

Le but de ce bilan : trouver et confirmer un choix d’évolution professionnelle pour la fin de sa carrière, qui soit à la fois cohérent et réaliste.

Lors de cette première étape, le conseiller RH lui explique également la suite du programme, les démarches à effectuer et le déroulement précis du bilan de compétences.

Pour ce cas de figure, plusieurs rendez-vous de 1h30 sont programmés :

  • 15 h en face à face avec le ou la consultant.e, 
  • 3 h de tests,
  • et 6 h de travail personnel.

La phase d’investigation pour tester et faire le point

La majeure partie du bilan de compétence se retrouve dans cette phase, puisque la précédente et la suivante font office d’introduction et de conclusion sur ce projet professionnel.

La phase d’investigation est donc celle qui regroupe le plus d’heures de travail, seul ou avec son consultant. Tests, coaching, recensement des compétences professionnelles et personnelles, émergence de fiches métiers et investigation sur ceux-ci, compétences et aptitudes nécessaires pour ces emplois et recherche de formation pour y parvenir.

Des tests de personnalité

Passer des tests et répondre à des questionnaires de personnalité (comme Profil Pro2 de Central Test) permet d’analyser la personnalité et les motivations qui tendent à influencer le comportement de la personne dans son environnement professionnel. Une personne ayant besoin d’autonomie ne cherchera pas le même poste qu’une personne préférant être encadrée. Certains ont un besoin important d’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, d’autres préfèrent avoir des opportunités d’évolution plus rapides…

Suite à ces tests, quatre traits de personnalité majeurs ressortent pour Monsieur Mauro : 

  • la conscience professionnelle, 
  • la détermination, 
  • l’indépendance,
  • et la réflexion.

En dégageant ces caractéristiques, le conseiller RH pourra alors aider Monsieur Maura à identifier les postes dans lesquels il sera le plus susceptible de s’épanouir et de réussir compte tenu de ses objectifs.

Mise en corrélation des résultats des tests pour le projet précis

Pour Monsieur Mauro, la direction commerciale et l’enseignement de matières techniques pourraient correspondre à son projet et à sa personnalité. Il pourra mettre en pratique sa bonne gestion du temps et du stress, son sens de l’organisation et des responsabilités. Par ailleurs, sa discrétion, son influence ainsi que sa capacité de planification stratégique seront des atouts distinctifs.

Pour ce type de poste, il devra toutefois développer des compétences sur lesquelles il s’est montré un peu fragile à ce jour, comme l’écoute des autres et la souplesse pour s’adapter aux collaborateurs.

Suggestion de métiers

À la suite de ces tests et analyses, deux types d’emplois conviendraient très bien à Monsieur Mauro : ingénieur commercial ou professeur d’enseignement technique. 

Ces métiers correspondent en grande partie à ses actuelles compétences et aptitudes, mais aussi aux aspects qui lui apportent une satisfaction dans son métier actuel comme la reconnaissance de ses pairs, la satisfaction de mener une équipe vers l’atteinte d’objectifs et la reconnaissance pédagogique.

Point sur les compétences acquises ou à acquérir

Une fois les métiers identifiés, il est important de définir précisément quelles sont les aptitudes, savoir-faire et savoir-être nécessaires à chacun des postes sélectionnés. Cela permet d’évaluer les écarts éventuels afin de déterminer les points nécessitant d’être améliorés.

Dans notre exemple, avant de devenir directeur commercial, Monsieur Mauro va devoir améliorer en particulier sa capacité l’écoute, la souplesse et la tolérance vis-à-vis des différentes approches commerciales. Et pour accéder au statut de formateur, il devra développer son appréciation des différents niveaux d’expertise.

Il pourra aussi envisager une formation sur la communication positive afin d’apprendre à transmettre ses messages de manière plus pédagogue.

Phase de conclusion pour trouver un plan d’action à suivre

A présent, fort des avancées de la phase d’investigation, Monsieur Mauro peut entamer la dernière étape de son bilan de compétences : la phase de conclusion. Celle-ci permet de proposer un plan d’action précis. En parallèle, une synthèse du bilan de compétences lui est remise.

Dans le cas de Monsieur Mauro, le plan d’action consiste à :

  • Retravailler sur son CV,
  • Demander un entretien de carrière auprès du service des ressources humaines de son entreprise. Objectif : être visible et identifié auprès des différents services de l’entreprise qui pourraient avoir besoin d’un responsable,
  • Rechercher les entreprises du secteur d’activité susceptibles de l’intéresser,
  • Envoyer son nouveau CV et une lettre de motivation à ces entreprises,
  • Suivre une formation en management.

En conclusion du bilan de compétences, un point de suivi est mis en place quelques mois plus tard afin d’évaluer les avancées dans son projet.

Menées par un consultant professionnel, les trois phases du bilan de compétence ont permis à Monsieur Mauro de trouver de nouvelles perspectives pour sa fin de carrière. 

Comme lui, pour votre développement personnel ou le développement de nouvelles compétences, optez pour un accompagnement professionnel afin de profiter des conseils et clés de lecture apportés par un expert RH ! En éclairant vos acquis et votre potentiel, vous êtes maître de votre carrière et favorisez votre épanouissement.